Translate

Search This Blog

10 May 2013

Classic Days 2013



After a short good night's sleep, it was already time to go "down to business" Ammo and I were almost the first to arrive at the beautiful Circuit de Nevers Magny Cours. The staff was of course there to greet us with smile.
We took this quiet time to feed us a bit going around the cars arrived yesterday. Time to empty the trunk of the Civic, already some known (at least from the Internets) people were here, Aimé (who kindly lent me missing rear axle screw).


And voila! It's time to attack a few laps! And inevitably, things would not happen as planned, the little "igniter toll episode did it again in the queue (perfect)! Neither one nor two, I've decided to replace the igniter, is certain he took the water because of the cooling duct during the trip. After a few went back to my site, the new igniter was mounted, and this threw me for a few laps alone. The car handles very well, and to be quite honest, I hardly felt the effects of aero modifications. I've decided to finish the session despite the increasing tire pressure.


Session ended, I returned to the paddock, adjusts the tire pressure and say hello to friends from Isère! The good Thomas and Sylvain from Autoworks magazine.


 

We chat, we toured the cars present, and fire! It's already time for the second session. This time the tires were properly inflated, we will try to do something. Just a few minutes later, the sensations came back, braking are increasingly late, and the back of the car starts to boot. I notice immediately that the tray is very eclectic and these cars deliver an extremely varied pace. After Imola (the second large chicane) I find myself struggling with a Porsche at the “Chateau d’eau’ braking before I realized that a Mini almost completely stopped, is on my path.
Doing everything to prevent the British car, I've put a wheel on the grass while braking and ... This is the drama. I hit the wall on the left side of the circuit. Cutout off, I aunt a reboot, it starts! Perfect, I go through the release channels of the circuit, make a short stop to see the damage. It's not too bad, just time to get a wing tip and bumper that came hack the front left tire, I leave in the paddock.

And here, friends can finally be put to use! A large hammer, rivets, chisels, screwdrivers, we can make a little more acceptable face to the Civic. 






 We just finish in time before attacking the next session. Thank you Thomas , Aimé and people who lent us the hydraulic jack. With Aimé as a passenger, I thought the gas was planning, in fact it was a prankster high tension spark plug cable playing with the G force. And in this case it was also the famous toll concern, and that one of the queue. 







 








The car is now in TOP on fast circuits, despite the manifold a little bit broken in the crash, the topspeed was not ashamed to face the most powerful cars and I honestly think the aero changes are no trivial. I found that the Civic had little too much grip on the rear axle, but it is a lesser pain than the pleasure I have on the steering wheel !

Here is the Video by Ammoprod



Note that I've never tested the car with this setup springs / anti-roll bar on such a fast track.

A huge Thanks to Ammoprod once again for his beautifull pictures.Thank you Antoine Prouteau, for yours !
I also would like to thanks mister Graham G. Beckerson for sending me bushings in 2 days from SuperPro in Australia, and without any shipping extracost. Julien, Seb, thanks a lot for machinings !

Classic Days 2013



Après une bonne nuit de sommeil, il était temps de passer « aux choses sérieuses » , levés de bon heure Ammo et moi étions quasiment les premiers à arriver sur le magnifique site du Circuit deNevers Magny Cours. Le staff était bien entendu présent pour nous accueillir avec le sourire.

Nous profitons de ce moment de calme pour nous rassasier un peu en faisant le tour des autos arrivées la veille. Le temps de vider le coffre de la Civic, déjà quelques personnes connues (du moins par les Internets) font leur apparition, l’ami Aimé notamment (qui m’avait gentiment prêté la vis de train arrière manquante).


 Et voila ! Il est l’heure d’attaquer les quelques tours de piste et forcément, les choses n’allaient pas se passer comme prévues, le petit épisode « allumeur » du péage a remis le couvert dans la file d’attente (parfait) ! Ni une ni deux, je décide de remplacer l’allumeur étant certain qu’il a pris l’eau à cause de la gaine de ventilation. Après quelques allés retours à mon emplacement, le nouvel allumeur est monté, et me voici lancé pour quelques tours de piste seul. L’auto se comporte très bien et pour être tout à fait honnête, je ne sent quasiment pas les effets des modifications aero. Je décide de finir la session malgré les pneumatiques beaucoup trop gonflés.


Session terminée, je retourne dans les paddocks, ajuste la pression, et dis bonjour aux amis Isérois! Ce bon Thomas, et Sylvain du magazine Autoworks.



On papote, on fait le tour des autos présentes, et feu! C’est déjà l’heure de la seconde session. Cette fois les pneumatiques sont à la bonne pression, on va pouvoir essayer de faire quelque chose. A peine quelques minutes après, les sensations reviennent, les freinages se font de plus en plus tardifs, et l’arrière de l’auto commence à prendre ses aises. Je constate immédiatement que le plateau est très éclectique et que les autos présentes impriment un rythme extrêmement varié. Après Imola (la seconde grande chicane) Je me trouve à batailler avec une Porsche au freinage de Château d’eau avant de me rendre compte qu’une Mini presque à l’arrêt se trouve sur ma trajectoire. Faisant tout pour éviter l’anglaise, je pose une roue dans l’herbe en plein freinage et là…. C’est le drame. Je tape le mur sur le côté gauche du circuit. Coupe Circuit OFF, je tente un redémarrage, ça démarre ! Parfait, je passe par les voies de dégagement du circuit, fais une petite halte pour constater les dégâts. C’est pas trop grave, juste le temps de décrocher un bout d’aile et de par choc qui venaient entailler le pneu avant gauche, je repars dans les paddocks.

Et voila, les amis peuvent enfin être mis à contribution ! A grand coups de marteau, rivets, burins, tournevis, nous arrivons à rendre à l’auto une allure un peu plus acceptable. Nous terminons juste à temps avant d’attaquer la session suivante. Merci à vous, Thomas Aimé, et les personnes nous ayant dépanné le cric hydraulique.



Session avec l’ami Aimé en passager à la fin de laquelle je pensais déjauger, il n’en était rien, nous nous rendrons compte plus tard que ce n’était qu’un fil de bougie un peu farceur qui faisait des siennes. Et qu’en occurrence, c’était aussi le fameux souci du péage et celui de la file d’attente. En tout cas l’auto est maintenant au TOP sur les circuits rapides, et malgré le collecteur un peu beugné la vitesse de pointe n’a pas à rougir face à des autos plus puissantes, et je pense sincèrement que les modifications aero n’y sont pas anodines. Je trouve presque que la Civic grip un peu trop du train arrière, mais c’est un moindre mal par rapport au plaisir perçu à sont volant !












Voici la vidéo par l'ami Ammoprod:



A noter, que je n’avais jamais testé l’auto avec ce setup ressorts/barre antiroulis sur un circuit aussi rapide.

Un énorme merci à Ammo pour ces photos, ainsi que Antoine Prouteau pour les siennes.

J'aimerais aussi tirer un grand coup de chapeau à Graham G. Beckerson pour m'avoir envoyé en 2 jours les silentbloc SuperPro d'Australie, et sans aucun surcoût.  Julien et Seb, merci à vous pour l'usinage ;)

8 May 2013

Boat trip !

English version.

Hopla ! Nous somme le"D Day", le plein fait, Nous voici donc parti pour 540km :


View Larger Map

Et si vous superposez notre itinéraire à la météo de ce vendredi, ho la belle surprise.


Et oui, vous l'aurez compris, des trombes d'eau sur tout l'itinéraire ! Non j'exagère, nous avons eut 45 minutes de sec, ce après quoi le trajet s'est simplement résumé à essayer de maintenir l'auto sur la route à l’impressionnante allure de .......... 80km/h derrière les camions, les semi slicks en 205 avec une géométrie un peu spéciale ne sont décidément pas dans leur élément. Ajoutez à cela un revêtement farceur qui change tous les 10km, on se retrouve avec un trajet assez éprouvant. En guise de consolation on avait un sauna "improvisé" par l'eau qui entrait par la fenêtre qui venait se vaporiser contre la ligne d’échappement.


Ammo en plus de subir le bruit, avait pour mission de tenir l'extincteur dont l'emplacement est sous son siège, il était  très facile de l'extraire, mais autrement plus compliqué de le remettre, et comme je l'avais sorti la veille lors des essais... Les Kilomètres s'enchaînent tant bien que mal, nous nous arrêtons une première fois pour un bon encas, une seconde fois pour mettre du carburant,boucher la calandre pour que l'auto chauffe et surtout pour reprendre un peu nos esprit avant de retourner dans cet enfer.

Le dernier arrêt avant l'arrivée à l'hôtel était assez sympa, après quelques difficultés à redémarrer lors des précédentes haltes, je me dis que l'allumeur a du prendre un peu l'humidité (cf la prise d'air pour le ventiler). Arrivé à la dernière gare de péage je coupe le moteur, impossible de redémarrer ! Une épaisse fumée noir sort de la sortie latérale, et là..... D'énormes flammes à faire pâlir une S12 Groupe 5 font leur apparition ! Premier reflex tout à fait sot, je souffle sur les flammes avant de surprendre Ammo en lui demandant l'extincteur que je déclenche à moitié en l'empoignant. Pendant ce temps je me hâtais de l'autre main à étouffer les flammes à l'aide d'un chiffon, mission accomplie ! La ligne a du se gorger d'essence lors des multiples tentatives de démarrage avant prendre feu.

Je tripote un peu les câbles d'allumage, essais une énième fois de démarrer, et paf, ça repart ! Je remonte le capot et GO, quelques kilomètres plus tard Ammo me fait signe que la jauge de l'extincteur est dans le rouge, la pression maladroite que je lui ai donné a suffit à la décharger complètement, pas grave, il ne nous reste plus que quelques kilomètres à avaler sans encombres avant de nous garnir dans un succulent fast food, et de nous vautrer devant Thalassa.

Demain sera un autre jour. 


Boat trip



Hopla! It’s the "D Day" the tank is full, so here we go for 540km:


And if you overlay our route to the weather of Friday, ho what a nice surprise.



And yes, you'll understand that we had a rainstorm on the entire route! No, I'm exaggerating, we had 45 minutes of dry at the beginning , after which the path is simply summarized trying to keep the car on the road at the impressive speed of .......... 80km / h behind trucks, semi slicks in 205 with a rather special geometry are finally not in their element. Add to that a prankster coating that changes every 10km, we are left with a rather challenging journey. As a consolation we had a sauna "improvised" by water coming through the window spraying against the exhaust.


 Ammo in addition to suffering the noise, was responsible for keeping the fire extinguisher whose location is under his seat, it was very easy to remove, but much more difficult to recover, and as I used it during testings ... We stopped once for a good snack a second time to put fuel and clog the grille in order to get the engine at the good temperature.

The last stop before arriving at the hotel was nice enough, after some difficulties to restart at previous stops, I think that the igniter took a little moisture (see the air intake for its ventilation ). Arriving at the last toll station I cut the engine and could not restart! A thick black smoke came from the side exhaust, and then ..... Huge flamesto rival a S12Group 5  appeared! First reflex quite foolish, I blow out the flames before I surprised Ammo by asking for the fire extinguisher that I’ve accidently triggered Meanwhile I tried to kill the fire with the other hand with a cloth, mission accomplished! Maybe the exhaust was filled of gas while I’ve tried to fire the engine.


I fiddle a bit of ignition cables, testing the umpteenth time to start, and bam, the engine ran again! I mount the hood and GO, a few kilometers later Ammo made ​​me a sign that the extinguisher gauge is in the red, the awkward pressure that I gave to, was enough to completely discharge it, okay, it only remains few kilometers before having a good meal in a delicious fast food, and wallow infront Thalassa.

Tomorrow is another day.

7 May 2013

Le calme avant la tempête. Quelques heures avant le départ.




L’une des sorties les plus attendues de l’année, les CLASSIC DAYS, circuit mythique, ambiance rétro des plus conviviales et plateau aussi pointu qu’éclectique, bref un rendez vous à ne pas louper.

Pourtant les choses n’allaient pas êtres aussi évidentes ! Nous sommes Mercredi 1 Mai, après avoir commandé le 27 Mars, toujours pas de silentbloc de train arrière. L’auto est sur 4 chandelles donc toujours pas testée. Malgré tout Ammo et moi faisons de notre mieux pour avancer la préparation de l’auto, remontage du siège passager (modification des rails pour le passage de l’extincteur), suppression des traces de colle de l’Autoworks Day2, nettoyage, collage des stickers, ou comment avoir l’impression de mettre la charrue avant les bœufs. Evidement le support du rétroviseur trouve l’idée sympas de se casser (avec l’aide de mon coude quand même), pas de soucis on fabrique une nouvelle pièce (au moins ça fait passer le temps), remontage de l’essuie glace. Bref, ne pouvant rien faire de plus, on se détend comme on peut sur les terrasses messines.

Les silentblocs sont censés arriver le lendemain soit le jeudi 2 Mai. Un petit déjeuné vite englouti précède une attente interminable que l’on se décide à abréger en allant chez le revendeur à une cinquantaine de kilomètres de là. Arrivé à destination, toujours RIEN, la boutique nous rappela lorsque que le livreur passera.  Ammo et moi allons faire les dernières emplettes pour le voyage, boules quies, boissons énergisantes, eaux et quelques bricoles à grignoter et là…. 11h38 le téléphone sonne, les silentblocs sont arrivés !

Ni une ni deux, on file les récupérer pour attaquer le remontage juste après un bon repas.

FEU ! Le fond plat et le diffuseur étant déjà montés, le remontage est assez long s’en suit une séance de parallélisme nerveusement compliquée mais pourtant primordiale.

Derniers serrages, voiture au sol,  petite appréhension avant de partir en essais à 23h30 avec une sortie latérale des plus bruyante. 5 minutes après le départ une fumée pas possible se fait présente, de plus en plus présente ! Une courte halte après avoir empoigné l’extincteur me permet de comprendre que c’est l’isolant et la bande thermique dans le passage de l’échappement qui fume. Hop l’auto freine droit, pas de bruits suspects, retour au bercail ! Une lumière bleu dans le rétro et une sirène familière me font penser qu’il faut que je rentre au plus vite, allez plus que 400m, moteur et feux coupés, je me laisse glisser dans l’entrée ! Ammo referme le portail juste derrière moi fin de la soirée, au lit.

Le lendemain on charge l’auto, applique quelques isolants par ci par là,  et on prend la route… (à suivre !)


Calm before the storm, few hours before we go.



One of the most anticipated meet of the year the CLASSIC DAYS, legendary circuit, great vintage atmosphere and an entry as eclectic as sharp, by the way an appointment not to be missed.Yet things were not so obvious ones! We are Wednesday, May the 1st, after ordering on March 27, still no rubber for the rear axle. The car is on jacks so still not tested.

Nevertheless Ammo and I do our best to advance the preparation of the car  mounting the passenger seat (modifying rails for the extinguisher clearance), removal of adhesive residue from Autoworks Day2, cleaning, bonding stickers, or how to feel putting the cart before the horse. Obviously the mirror mounting had the nice idea to break (with the help of my elbow anyway), no worry we made a new part (at least it passed the time), reassembling the wiper wisher. Anyway, we couldn’t do anything more except relaxing on messines terraces.

The bushings are supposed to arrive tomorrow or Thursday, May 2 A small lunch quickly engulfed a long wait we decided to shorten going to the dealer shop about fifty kilometers away. Arrived at destination, still NOTHING, the store reminded us that when the driver pass they will give us a call. Ammo and I will do last minute shopping for travel, earplugs, energy drinks, water and snacks and a few things here .... 11:38 the phone rings, the bushings have arrived!

Neither one nor two, we run to the shop to attack the assembly immediately after a good meal.

FIRE! The under tray and diffuser already mounted, Bushing assembly is too long…. ensues an alignment program nervously
grating but so important.

Last tightening, car on floor, little apprehensive before going on trial at 23:30 with a side exit noisy as hell. 5 minutes after starting a huge smoke, more and more present occurs! A short stop after grabbed the extinguisher allows me to understand that this is the insulation and heat tape on the exhaust creating all that smoke. The car brakes fine, handle ok, no strange noises, homecoming! A blue light in the mirrors and a familiar noise reminds me that I must return as soon as possible, more than 400m, and engine cut, lights cut, I let myself slip into the entrance! Ammo closed the gate behind me late in the evening in bed.

The next day we load the car, apply some insulation here and there, and take the road ... (to be continued!)

Papot's Garage

My photo
Welcome to the Papot's world ! I'm a track addicted driver, Motorsports enthusiast and traveler. You can follow here my evolving oldschool Honda Civic and my trips with it around the world on Papots-Garage blog. You can also follow the last Motorsports news or appreciate Motorsports stuff I like mainly focused about Japanese brands and scene on Papots Motorsports blog. #Enjoycarlife